Essayez la vie en rose

Essayez la vie en rose

À toutes celles qui  se torturent dés le réveil, en se demandant, comment affronter la journée, avec une tête ou un corps pareil?

Comment vais je pouvoir cacher, camoufler tout ce qui me fait honte ?
Comment vais je pouvoir tromper le monde?

Ce rituel de l’horreur matinal conditionne tous vos faits et gestes de la journée. Il influe sur votre maquillage, votre coiffure, votre tenue, vos choix alimentaires, votre posture.

Tous ces efforts pour se conditionner au modele social d’aujourd’hui, vous mettent en contraintes morales et physiques durant; Des heures, des jours, des semaines, des mois, au final, en permanence.

Votre corps se retrouve en cage.

Votre corps se retrouve alors en cage.

Lui qui ne demande qu’à s’exprimer avec tous les merveilleux outils dont il dispose.
 Comme n’importe quel animal enfermé, il va alors réagir avec ce qui lui reste de liberté et se défendre. 
Il va s’adapter, puis, se transformer, voir se déformer dans le périmètre que vous lui accordez.

Votre démarche, votre posture, votre sourire ne vous appartiendrons plus.

Seule votre colère, votre peur ou votre douleur seront authentiques.
Simplement parce que ces émotions sont la manifestation des réflexes de survie. Et que, dans ces cas précis, le mental vous lâche pour laisser la place à l’instinct.

Là vous êtes authentique!

Cette attitude tronquée est sans aucun doute responsable d’une certaine tristesse, d’une frustration où encore d’une agressivité discrète et permanente, globalement d’un mal être que vous vivez au quotidien en toute inconscience.

Pas top en fait le portrait matinal !

Il est très difficile de rompre avec ce système de défense .

Mais au fait, que défend ce système ? Que suis je en train de cacher avec autant de force et de contraintes?

Sentez ce qui se passe en vous quand cette question atteint votre conscient :

  • Soit vous n’avez pas de réponse, et là il est temps de remettre  en cause ce système de défense  faute de sens.
  • Soit vous trouvez des explications qui légitiment cette guerre quotidienne contre vous même.

Dans les 2 cas la réflexion s’impose. Les raisons de ce conflit ont peut être pris racine, dans votre enfance, lors de vos premiers pas vers la féminité, ou lors des premiers pas vers sa sortie. Mais aussi peut être dans tout autre événement de votre vie.

Quel que soit son origine, la solution existe. Elle commence par une nouvelle attention sur soi, l’envie d’être posée, réconciliée. Comme après tout combat, la paix s’installe, il suffit de signer le traité de paix avec soi -même, de faire alliance avec votre conscient, de  suivre votre ressenti. la liberté d’être et juste là, derrière votre inconfort, vos malaises, vos contraintes.

Oser passer du gris au rose !

Oser reconnaître votre propre féminité, pas celle que l’on vous dicte et que l’on vous impose.
Si vous vous sentez  dans le gris ou la transparence, fondue dans la masse donc invisible, et que l’envie d’être et de vivre telle que vous êtes vous tente … c’est peut-être le moment d’envisager la photo-thérapie ou des séances de coaching pour atteindre le calme en baissant les armes, pour profiter pleinement de soi et de sa vie.

Suite à cette interview, et à la réponse de  Raphaël Enthoven que je vous pouvez trouver sur Youtube , Sara Forestier  livre au magazine CAUSETTE sa réflection sur la féminité et le droit de l’exposer ou non.

Essayez la paix, ça devient enfin "tendance".

Laisser un commentaire

Fermer le menu