Ce temps qui nous appartien

Ce temps qui nous appartient

Notre temps est précieux.

C’est notre espace de vie  pour une durée déterminée. Il est donc plus que primordial d’en prendre soins et de garder en conscience que nous sommes responsables et propriétaires de ce temps qui nous appartient.

Mais d'abord un clin d'oeil

Certains outils nous sont livrés avec notre temps: notre instinct, notre logique, nos impressions, nos sensations, pour nous aidez au mieux à gérer ce temps qui nous appartient.
Mais le package contient également des brouilleurs de temps. Aujourd’hui d’avantage encore dans ce monde hyper connecté, hyper programmé, Bref, hyper too much. En fait on finit par être hypo connecté à soi. On se perd de vue soi-même, on s’oublie, on se noie dans cette hyper activité physique et cérébrale.

Alors STOP, maintenant et tout de suite

Ne trouvez vous pas l’idée qu’en prendre conscience soulage déjà et calme?

Voilà, c’est mieux, maintenant on peut se poser, atterrir sur sa propre horloge, celle qui donne l’heure de nos envies, de nos pensées, de nos désirs et de nos besoins.

Lorsque l ‘expérience du STOP est une nouveauté, une sorte de vertige peut être ressenti, l’envie de repartir aussi sec nous chatouille les neurones. Il faut bien sûr résister et rester là, posé, respirer enfin, rêver, divaguer jusqu’à se sentir vivre à nouveaux.
Méditer sur son temps, faire le point et surtout le tri de tout ce qui le consume, ou plutôt tout ce que l’on met dans notre espace de vie. Se poser les questions essentielles .

Associer son temps à sa vie

  • Est ce que tout ce que je fait est indispensable ?
  • A qui profite mon temps ?
  • Quelles sont les choses que j’aime pour les quelles je n’ai pas de temps ?
  • Comment générer du temps pour moi ? 
Ce temps qui nous appartien

Les réponses ne sont pas immédiates.

Mais l’idée d’associer son temps à sa vie, est un grand pas vers soi.

Il y a beaucoup d'excuses pour ne pas reprendre son temps

J’entends souvent:  mais si j’arrête de faire comme ça, plus rien ne va tenir. Qui va le faire à ma place ? Et bien sûr on conclue par, mais c’est impossible, je n’ai pas d’autre choix que de continuer…..

Navrée de contredire ceux et celles qui le pensent, mais le choix existe.
Il dépend d’une remise à niveau des priorités. Et il me semble que la vie dans son sens large en est une.

Il est indispensable d‘arrêter de croire que nous sommes indispensables, donc mettre cet ego qui se cache derrière cette notion de sacrifice de soi.

Il est par contre très utile d'apprendre à faire des choix et les assumer

Il suffit de légitimer son temps aux yeux de l’entourage.

Entretenir le cycle infernale du temps consumé nous éloigne de notre essence de vie, de notre personnalité et donc de notre image de soi.

Prendre du temps pour soi ne veut pas dire abandonner les autres, ni devenir fainéant, et encore moins absent.

Prendre son temps c’est juste prendre ou reprendre sa place, exister, s’écouter, se considérer, se rendre visible aux yeux des autres et des siens en particuliers.
C’est tout simplement prendre soins de cette merveilleuse chance de vivre.

Votre temps vous appartient-il ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu